Manager : Comment fédérer ses équipes et développer la cohésion d’équipe ?

La gestion d’une équipe n’est pas toujours facile. Or, il s’agit d’une étape obligatoire dans le monde des affaires. Les entrepreneurs ont besoin de mettre en place un bon leadership pour fédérer correctement ses équipes au quotidien. Il existe plusieurs techniques pour optimiser le développement de la cohésion d’une équipe. Parmi ces méthodes, il y a la solution apportée par le célèbre Nelson Mandela. Son approche se base sur 5 points.

Premier point : l’échange

Un bon leader doit partager sa vision afin de fédérer correctement une équipe. Le partage constitue un point crucial et il est souvent mis en exergue lors d’un coaching en leadership. Par ailleurs, il faut ouvrir le débat avec les équipes pour les convaincre d’une manière plus subtile. Un leader ne pourra pas fédérer ses équipes en imposant de simples directives. La solution consiste à échanger, débattre et à discuter.

Deuxième point : la communication

Le partage entre le boss et ses équipes est un élément important dans le développement de l’équipe. Or, ce partage passe d’abord à travers la communication. Chaque membre sera au courant de la réussite, mais aussi de l’échec de cette manière. En gros, il faut savoir communiquer si l’on souhaite obtenir une bonne cohésion.

Troisième point : une bonne gestion de conflit

L’apparition d’un conflit au sein d’un groupe est parfaitement normale. Parfois, le leader a tendance à ignorer le conflit et faire comme si de rien n’était. Or, il s’agit d’un réflexe à éviter pour le bien de toute l’équipe. Nelson Mandela possède également une approche pour une bonne gestion de conflit. La technique débute par la perception et se solde par la coresponsabilité. Le développement de la cohésion requiert une attention particulière concernant les conflits en interne.

Quatrième point : la création de lien

Il est évident qu’il faut imposer une certaine limite relationnelle sur le lieu du travail. Néanmoins, cela n’empêche pas de fonder un lien solide entre le dirigeant et ses équipes. Bien évidemment, la création du lien se fait à travers le partage d’expérience et de situation vécue.

Cinquième point : le développement personnel du leader

Avant de pouvoir fédérer une équipe, le dirigeant doit d’abord avoir une bonne image de lui-même. Certes, les séances de coaching lui seront d’une grande aide tout au long de sa vie. Mais il devra aussi définir ses points forts et ses faiblesses. On reconnait habituellement la valeur d’une personne selon son statut social ou sa popularité. Or, il existe d’autres critères tous aussi importants pour fédérer ses équipes selon Nelson Mandela. Il y a la sincérité, l’honnêteté, la simplicité ou encore la générosité. La méditation est une méthode efficace pour atteindre ces réussites.